Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'échappée belle

Un article d'Hervé Queillé dans Le Télégramme du 18 septembre 2017

http://www.letelegramme.fr/livres/roman-l-echappee-belle-de-bernard-rio-18-09-2017-11666956.php

Ne le répétez pas mais Tomàs Turner, l'auteur du «Voyage de Mortimer», c'est Bernard Rio. L'auteur, connu pour ses ouvrages sur la Bretagne, s'est bien amusé en écrivant son premier roman.

« Je commençais à saturer un peu d'écrire de beaux livres ou des ouvrages sur l'histoire de la Bretagne. Ce travail exige beaucoup de temps et de recherches. J'avais besoin d'une bouffée d'oxygène », confie Bernard Rio. L'écrivain morbihannais est donc parti avec bonheur et volupté sur les chemins de traverse de l'écriture d'un roman « écrit en trois mois ».

« Avec le roman, au moins, on choisit son casting, ses personnages, son cadre. C'est très plaisant pour quelqu'un qui, d'habitude, traite et décrypte l'Histoire. Ce qui n'empêche pas la rigueur ni la cohérence ; mais c'est la porte ouverte sur la fiction, la création, le rocambolesque et l'inattendu ». Et tant qu'à s'échapper, Bernard Rio a troqué son nom d'auteur « sérieux » contre un pseudonyme celui de Tomàs Turner. Et dans son récit, sa chère Bretagne ne représente plus qu'un petit passage dans le livre.

 

 

Un « cul-terreux américain »

Tomàs Turner, donc, emmène son personnage se promener dans la France « périphérique », en dehors des autoroutes, celle « où on tue encore le cochon à la ferme, des bons vins du terroir ». Autant d'éléments exotiques et incompréhensibles pour Mortimer, « cul- terreux » américain sorti de son Colorado, qui va passer de son univers, entre grandes plaines et Rocheuses, à une vieille Europe où il découvre un riche patrimoine architectural mais aussi l'art de la gastronomie. « Cet individu perdu, sans repères, comme beaucoup de gens aujourd'hui, va se reconstruire dans ce pays inconnu qui a une histoire ».

Un très bon accueil des lecteurs

Ce « road movie », qui se veut aussi un voyage intérieur, prend également les allures d'un thriller mêlé d'un soupçon de fantastique : les trois soeurs rencontrées dans le Poitou au détour d'un chemin sont-elles femmes, sirènes ou fées mélusiennes ? La plume alerte et fleurie témoigne, en tout cas, du grand plaisir pris par Tomàs- Bernard à démêler et emmêler les événements et à jouer avec les personnages.

« J'ai beaucoup apprécié le fait de partir d'un point et de ne pas savoir où j'allais arriver, de laisser les personnages prendre leur indépendance et me guider. C'est passionnant. Le matin, je ne savais pas ce que j'allais écrire ». Au final, un roman qui reçoit un très bon accueil des lecteurs : il a été sélectionné par le réseau des médiathèques pour un prix des lecteurs et il fait également partie de la sélection des romans pour le prix du Lions club de l'Ouest.

Pas étonnant, donc, si l'auteur envisage un second roman. Ce qui n'empêchera pas Bernard Rio, cette fois-ci, de reprendre sa plume de spécialiste des trésors cachés de la Bretagne insolite.

« Le voyage de Mortimer » est paru aux éditions Balland. Bernard Rio sera en dédicace au salon du livre de Carhaix, sur le stand des libraires indépendants de Bretagne, les 28 et 29 octobre prochains.

http://www.letelegramme.fr/livres/roman-l-echappee-belle-de-bernard-rio-18-09-2017-11666956.php

Écrire un commentaire

Optionnel